Brand Name

L’accessibilité numérique, un idéal toujours accessible » (Jean-Philippe Simonnet, webconférence du Fffod)

Lors de la webconférence du Fffod (Forum français des acteurs de la formation digitale) du 21 novembre, Jean-Philippe Simonnet, responsable de développement Internet à Centre Inffo et chef de projet accessibilité a présenté une démarche rendue obligatoire par les textes, mais peu appliquée dans les faits.

Schéma pluriannuel

La loi pour une République numérique d’octobre 2016 impose en effet aux administrations mais aussi aux « personnes privées investies d’une mission de service public », de rendre le contenu de leurs sites internet, applications mobiles, progiciels, etc., accessibles aux personnes en situation de handicap. En France, on estime que 12 millions de personnes, soit 24 % de la population active, sont concernées par un ou plusieurs handicaps.
La loi précise que les organismes et entreprises concernés doivent élaborer un schéma pluriannuel de mise en accessibilité de leurs services de communication en ligne, qui est rendu public et décliné en plans d’actions annuels. La page d’accueil doit comporter une mention précisant s’il est ou non conforme aux règles relatives à l’accessibilité. Les usagers doivent pouvoir signaler les manquements aux règles d’accessibilité du service. Des sanctions sont prévues, en cas de non-affichage, pouvant atteindre 5 000 euros.

Une démarche vers la qualité

L’accessibilité est un thème évoqué depuis 1994, rappelle Jean-Philippe Simonnet, et un idéal toujours accessible… L’un des pères de l’internet, Tim Berners-Lee, souhaitait « mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quels que soient leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique ou leurs aptitudes physiques ou mentales ». Y pense-t-on vraiment en créant un Mooc (Massive Online Open course, cours en ligne ouvert à tous) ou une plateforme de formation à distance ?
Des outils existent pour les développeurs : Google, intéressé par la qualité des sites, met à disposition des formations en ligne, l’Inria a créé un Mooc disponible sur la plateforme Fun afin de sensibiliser les éditeurs à la question de l’accessibilité et de présenter les solutions techniques existantes. Le Fffod, qui édite depuis plusieurs années un Guide LMS & MOOC : comment choisir sa plateforme ?, devrait mieux y intégrer ce critère de l’accessibilité dans les futures versions.
« Il faut mettre en place une démarche, s’engager vers l’accessibilité, souligne Jean-Philippe Simonnet. Plusieurs référentiels existent (interopérabilité, sécurité, charte internet de L’État, accessibilité, etc.), et ils doivent aider à mettre en place une stratégie de qualité des sites et applications. »

Voir la présentation

Le Quotidien de la formation – 27 novembre 2017