Chapitre 12 : Aides du FSE en France

Instrument financier majeur de la politique de cohésion économique et sociale au sein de l’Union européenne

Le Fonds social européen, créé en 1957 en application du traité de Rome, est devenu en 1988 un instrument financier majeur de la politique de cohésion économique et sociale au sein de l’Union européenne visant à réduire les écarts de développement entre les Etats et les régions de l’Union. Depuis 1997, il est le principal instrument financier de la stratégie européenne pour l’emploi (SEE) dont la finalité est d’aider les Etats de l’Union européenne à créer plus d’emplois et améliorer la qualité des emplois existants. Les objectifs, priorités et buts de la SEE sont décidés au niveau de l’Union européenne. Les lignes directrices sont ainsi proposées par la Commission européenne et approuvées par le Conseil.

En France, le FSE soutient les projets liés à l’accompagnement des demandeurs d’emploi, à l’apprentissage et à la formation professionnelle.

Il est mis en œuvre à travers des programmes opérationnels national ou régionaux gérés par l'Etat, d'une part, et d'autre part, des programmes opérationnels régionaux gérés par les Conseils régionaux.

Le FSE se transforme en FSE+ pour la période 2021-2027, résultant de la fusion du FSE, de l'Initiative pour l'emploi des jeunes (IEJ), du Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) du programme de l'Union européenne pour l'emploi et l'innovation sociale (EaSI) et du programme pour la modernisation des systèmes de santé. Toutefois, sur le terrain, comme à chaque programmation, la plupart des gestionnaires auront encore la possibilité d’utiliser les crédits 2014-2020 en 2021.

Les porteurs de projet, les prestataires et les participants doivent respecter la réglementation FSE à toutes les étapes depuis le dépôt de la demande de cofinancement FSE jusqu'au paiement. Cette réglementation FSE porte notamment sur les dépenses éligibles, l'obligation de dématérialiser les échanges d'information, les données collectées, sur le contrôle ex ante et les autorités de contrôle.
Synthèse du FSE en France

40_476261_17

40_476261_18

Contexte européen et mise en oeuvre des programmes cofinancés en France

Le Fonds social européen est le principal instrument financier de la stratégie européenne pour l’emploi (SEE) dont la finalité est d’aider les Etats de l’Union européenne à créer plus d’emplois et améliorer la qualité des emplois existants. La stratégie et le budget du FSE sont négociés et décidés conjointement par les États membres, le Parlement européen et la Commission. Ses programmes opérationnels (PO), d’une durée de sept ans, sont élaborés par les États membres et approuvés par la Commission européenne. La gestion des PO en France est confiée à l’Etat et aux Conseils régionaux.

Fiche 12-1 : Le FSE dans son contexte européen Fiche 12-2 : Mise en oeuvre des programmes cofinancés par le FSE en France

Programmes opérationnels FSE en France

Le FSE est mis en oeuvre à travers des programmes opérationnels gérés par l’Etat et par les Conseils régionaux. Chaque programme opérationnel présente la manière dont l’Etat ou le Conseil régional oriente l’utilisation des crédits qu’il perçoit du FSE. Le FSE se transforme en FSE+ pour la période 2021-2027. Le programme national opérationnel est en cours de construction par la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Des priorités se substituent aux axes prioritaires du programme 2014-2020. Il en est également ainsi des objectifs spécifiques qui remplacent les priorités d’investissement.

Fiche 12-3 : FSE+ 2021-2027, priorités thématiques de construction du programme opérationnel Fiche 12-4 : Projet de programme opérationnel FSE+ 2021-2027 Fiche 12-5 : Programme opérationnel national FSE-Etat « Emploi et inclusion 2014-2020 » en France Fiche 12-6 : Les programmes opérationnels régionaux Feder-FSE 2014-2020 en France

Fonctionnement du FSE en France

Les porteurs de projet, les prestataires et les participants doivent respecter la réglementation FSE à toutes les étapes de l’opération, depuis le dépôt de la demande de cofinancement FSE jusqu’au paiement. Précisions sur les dépenses éligibles, l’obligation de dématérialiser les échanges d’information, les données collectées, sur le contrôle ex ante et les autorités de contrôle.

Fiche 12-7 : Bénéficiaires, prestataires et participants du FSE Fiche 12-8 : Dépenses éligibles Fiche 12-9 : Dématérialisation des dossiers et collecte des données Fiche 12-10 : Contrôle  »ex ante » et autorités de contrôle