Cet article est-il utile ?

4-21-1 Apprentissage

Dans l’objectif de soutenir et développer l’apprentissage, l’Etat alloue des crédits exceptionnels selon deux modalités :
– l’aide exceptionnelle aux employeurs d’apprentis, versée au titre des contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 ;
– l’attribution de crédits à France compétences, pour garantir le financement des frais de formation.

4-21-2 Formation

Certaines mesures sont destinées à augmenter le nombre d’entrées en formation, ou dans un dispositif comportant des périodes de formation, des jeunes ou d’un public plus large.
D’autres visent à accélérer la digitalisation de la formation.

Jeunes

Le plan de relance prévoit :
– une aide aux contrats de professionnalisation pour les moins de 30 ans : aide aux employeurs et crédits complémentaires à France compétences ;
– l’augmentation de l’enveloppe consacrée au contrat initiative emploi (CIE), sur l’ensemble du territoire national, en vue d’atteindre 10 000 bénéficiaires en 2020, puis 50 000 en 2021 ;
– le doublement, d’ici 2022, du nombre de jeunes les plus défavorisés accompagnés vers les métiers du sport et de l’animation (dispositif Sesame), soit un total de 6 000 jeunes sur la période 2021-2022 ;
– l’augmentation du nombre de parcours emploi compétences (PEC) à destination des jeunes pour atteindre 20 000 bénéficiaires en 2020, puis 80 000 au lieu des 20 000 initialement prévus en 2021 ;
– la hausse du nombre de volontaires en service civique de 145 000 à 165 000 en 2020, puis 245 000 en 2021, par une révision à la hausse des agréments avec les organismes d’accueil ;
– la revalorisation de la rémunération des jeunes en recherche d’emploi en formation ;
– l’augmentation du nombre de formations qualifiantes à disposition de l’ensemble des jeunes : 100 000 formations qualifiantes via des avenants financiers des pactes régionaux de compétences (voir PARAGRAPHE 4-18-2)   et 15 000 actions d’évaluation et de formation certifiantes aux savoirs numériques via une articulation avec MonCompteFormation.

Tous bénéficiaires

Les mesures suivantes visent, par des augmentations des crédits, à augmenter les entrées en formation :
– l’abondement exceptionnel du compte personnel de formation (CPF) pour les formations aux métiers stratégiques de demain (secteurs du numérique, de la transition écologique, et secteurs industriels concernés par l’enjeu de souveraineté économique et de relocalisation de production), en vue de former 25 000 personnes ;
– la dotation complémentaire aux associations Transitions Pro, répartie par France compétences, pour leur permettre de prendre en charge 5 000 bénéficiaires de projets de transition professionnelle supplémentaires ;
– le renforcement du dispositif de reconversion ou promotion par l’alternance (Pro-A), grâce à l’attribution de crédits à France compétences.

Par ailleurs, la rémunération des stagiaires de plus de 25 ans est revalorisée, et l’entrée en stage ouvre droit à une prime.

Digitalisation de la formation

Le plan de formation prévoit le financement d’un vaste plan de digitalisation de la formation, à travers plusieurs mesures :
– la création de plateformes de contenus pédagogiques pour les organismes de formation et les centres de formation ;
– la mise à disposition de contenus pédagogiques digitalisés gratuits par l’Etat ;
– l’augmentation du potentiel d’offre de formation à distance.

Une plateforme multiservices sera mise en place pour permettre aux organismes de formation trop petits ou fragiles pour disposer de leurs propres solutions techniques de digitaliser et hybrider leur offre.

En savoir plus

Aide exceptionnelle aux employeurs d’apprentis (voir FICHE 33-11)
Aide exceptionnelle aux employeurs de contrats de professionnalisation (voir FICHE 32-20)
Attribution de crédits exceptionnels à France compétences (voir FICHE 1-8)
Parcours emploi compétences (voir CHAPITRE 36)
Service civique (voir FICHE 34-15)
Revalorisation de la rémunération des jeunes stagiaires de la formation professionnelle (voir PARAGRAPHE 35-14-2)
Certification du socle de connaissances et de compétences (CléA) (voir FICHE 18-10)
Abondement exceptionnel du CPF (voir PARAGRAPHE 22-10-2)
Coup de pouce au projet de transition professionnelle mobilisant le CPF (voir CHAPITRE 26)  
Renforcement du dispositif Pro-A (voir FICHE 25-2)

Votre contact

Valérie Delabarre Responsable du service Fiches pratiques / Expertise - Direction du droit de la formation Tél : 01 55 93 91 51