clermont_ferrand.jpg

À Clermont-Ferrand, douze demandeurs d’emploi de longue durée découvrent l’économie sociale et solidaire

Faire découvrir à des demandeurs d’emploi de longue durée l’univers de l’économie sociale et solidaire (ESS), tel est le projet initié par le plan local pour l’insertion et l’emploi (Plie) de Clermont-Communauté. Avec des résultats positifs à la clé.

Rédigé par . Publié le 22 décembre 2016. Mis à jour le 11 mars 2019.

Du 3 octobre au 23 décembre, douze demandeurs d’emploi âgés de 26 à 58 ans, certains au chômage depuis plus de dix ans, ont participé à une formation « découverte des métiers de l’ESS », assurée par la fondation Infa à Clermont-Ferrand. Si la formation est financée par le Plie, les stagiaires sont rémunérés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. D’une durée de 363 heures, elle allie 258 heures au centre de formation et 105 heures de stage dans deux structures de l’ESS. «Destinée à des personnes durablement éloignées de l’emploi, cette formation était assez intensive : 30 heures par semaine pour les périodes passées au centre de formation et 35 heures pour les périodes de stage», relève Claire Rouchy, coordinatrice du pôle insertion de l’Infa Auvergne-Rhône-Alpes.

Au programme de la partie théorique, des visites d’entreprises de l’ESS, des présentations des structures mais aussi un module de formation collectif visant à la création d’un projet d’entreprise à but d’emploi, ces structures destinées à créer de l’emploi en répondant à un besoin social non suffisamment rentable pour une entreprise classique, imaginées dans le cadre de l’expérimentation Territoire zéro chômage longue durée initiée par ATD Quart-Monde. Une initiative de transport à vélo sur le Clermontois a ainsi été étudiée. «Si tout le monde a participé, un des demandeurs d’emploi s’est énormément investi sur ce projet de livraison à vélo, de conciergerie pour les entreprises et de déménagement en vélo cargo. Il va être accompagné par Appui créateur, une structure d’aide à la création d’entreprise.» L’ESS a aussi inspiré d’autres stagiaires puisque deux d’entre eux vont travailler à la création d’une recyclerie à Riom (via un emploi aidé (CUI-CAE) pour l’un).

Des entrées en formation qualifiante

Cette formation a aussi permis l’entrée en formation qualifiante : deux personnes ont commencé un certificat de qualification professionnelle (CQP) animateur périscolaire, une autre prépare un diplôme d’accompagnement éducatif et social (DAES), mention inclusion scolaire (pour exercer en tant qu’auxiliaire de vie scolaire (AVS). «Pour cette personne âgée de 57 ans et éloignée de l’emploi depuis plus de dix ans, cette entrée en formation a nécessité un travail important et un très fort investissement », souligne Claire Rouchy. Deux autres stagiaires sont en attente d’une place pour un CQP commis de cuisine.

Une stagiaire devrait être embauchée suite à une courte période de stage supplémentaire en CDD à l’association « Sauve qui peut le court métrage » (à l’initiative du festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand), tandis qu’une autre travaille sur un projet d’épicerie en zone rurale.

Un bilan est réalisé aujourd’hui 22 décembre par les stagiaires en présence de représentants de la ville de Clermont-Ferrand et des acteurs de l’ESS qui ont participé à la formation. Pour le moment, il n’existe aucune information sur le renouvellement de ce dispositif en 2017.

Centre Inffo vous conseille également