christian_lajoux.jpg

Christian Lajoux (Medef) et Philippe Debruyne (CFDT) nouveaux président et vice-président du Copanef

Annoncé depuis plusieurs semaines, le changement de présidence du Copanef (Comité paritaire national de l’emploi et de la formation) est devenu effectif le 22 novembre. Présidence paritaire tournante oblige, Christian Janin (CFDT) cède sa place de président à Christian Lajoux (Medef). Philippe Debruyne, (CFDT) succède pour sa part à Florence Poivey (Medef) pour assurer la vice-présidence de l’instance.

Rédigé par . Publié le 25 novembre 2016. Mis à jour le 11 mars 2019.

C’est le premier changement d’exécutif que connaît le Copanef depuis son installation en septembre 2014. Durant sa première mandature, le Comité avait été présidé par Christian Janin, au nom de la CFDT, secondé par Florence Poivey, vice-présidente représentant le Medef.

Philosophe de formation, Christian Lajoux est également titulaire d’un DESS de management avancé obtenu à l’IAE Paris. Après avoir occupé plusieurs postes dans le groupe Sandoz — devenu Novartis –, Christian Lajoux a rejoint Sanofi en 1993. Il a été successivement président-directeur général de la filiale française, président Europe, puis président de l’ensemble des activités de Sanofi opérant en France. En 2006, il est élu président du Leem, la fédération patronale des industries du médicament et a occupé cette fonction à trois reprises.

Christian Lajoux a également présidé la Fédération française des industries de santé (Féfis) et a été membre du bureau et du comité exécutif du Medef, administrateur de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et membre du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance-maladie (HCAAM).

Aujourd’hui, Christian Lajoux est le président de l’Institut de formation des industries de la santé (Ifis) et anime au Medef, à la demande de Pierre Gattaz, un comité transverse des entreprises de santé. Il est également président de Medicen Paris Region, pôle de compétitivité mondial dédié aux technologies innovantes pour la santé et les nouvelles thérapies et président du Comité Carnot.

Philippe Debruyne, secrétaire confédéral en charge de la sécurisation des parcours par le développement des compétences et la formation professionnelle à la CFDT depuis juin 2016, occupera pour sa part la vice-présidence du Copanef à partir du mois de novembre.

Journaliste, puis rédacteur en chef d’Espace Universitaire, une revue spécialisée sur les politiques d’enseignement supérieur et de recherche, Philippe Debruyne a été secrétaire général adjoint de la Ftilac (le syndicat CFDT des professionnels de l’information) puis de la F3C CFDT, une autre fédération cédétiste en charge des salariés de la culture, du conseil et de la communication. Il fut président de l’Opca Mediafor (Opca de la presse écrite, passé à l’Afdas en 2011) entre 2004 et 2007.

Entre 2008 et 2016, il fut consultant, puis chef de projet au sein des cabinets Ithaque, spécialisé dans l’évolution des organisations et des métiers ; et Syndex, une structure dédiée au conseil aux instances représentatives du personnel (IRP) historiquement proche de la CFDT.

A l’âge de 50 ans, Philippe Debruyne a obtenu un executive mastère en management de la formation à l’Université Paris Dauphine, en juin 2016.

C’est en avril 2014 (voir notre article) que le CPNFP (Comité paritaire national de la formation professionnelle) cédait la place au Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour la formation professionnelle et l’emploi) aux termes de l’accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013 et de la loi du 5 mars 2014. Une instance gérée par les partenaires sociaux représentatifs, mais dont le champ est désormais étendu aux questions liées à l’emploi.

En première ligne pour la mise en œuvre de la réforme, Christian Janin s’est également impliqué au regard de la gestion des conventions 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi (voir notre article) avec les Régions, notamment.

Président du Copanef, Christian Janin était également devenu, en novembre 2014, vice-président du Cnefop (Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles) au titre de représentant des partenaires sociaux (voir sur le site du Cnefop). Il l’a quitté en octobre dernier.

Comme secrétaire confédéral de la CFDT, il a été responsable entre 2007 et 2014 du service « emploi- sécurisation des parcours professionnels ».

A ce titre, il a coordonné l’ensemble des interventions confédérales en matière de politiques d’emploi, d’assurance chômage, d’insertion, de formation initiale et professionnelle, de sécurisation des parcours professionnels. Ainsi que dans toutes les concertations avec les pouvoirs publics et dans toutes les négociations nationales interprofessionnelles sur ce sujet. Il a représenté la CFDT au Conseil national de l’emploi, au Conseil d’orientation pour l’emploi, au comité national de suivi du Fonds social européen.

Christian Janin a participé à la négociation de l’accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013, qui a été ensuite transposé dans la loi du 5 mars 2014 portant réforme du système de formation.

Pour sa part, Florence Poivey a été nommée présidente de la commission éducation, formation et insertion du Medef en juillet 2013.

Cheffe de file de la délégation patronale, elle a négocié l’accord national interprofessionnel du 14 mai 2013, matrice de la loi du 5 mars 2014. « C’était une période très enrichissante. J’ai été nourrie par les échanges très intéressants que j’ai pu avoir, tant en interne dans mon organisation qu’avec les autres partenaires sociaux », expliquait-elle dans Inffo Formation daté du 1er au 14 septembre 2015.

PDG d’Union Plastic depuis 1988, une entreprise sise en Haute-Loire, Florence Poivey possède un profil atypique. En 2010, elle obtenait le Prix du chef d’entreprise autodidacte de l’année.

Voir aussi, notamment, notre dossier de presse sur la place des partenaires sociaux dans la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle continue.

Centre Inffo vous conseille également