Coopération renforcée entre les élus locaux pour développer l’emploi et la formation dans les industries du Pays de Redon (Bretagne)

À Redon (Ille-et-Vilaine), entreprises et élus locaux ont bien compris que la collaboration était nécessaire pour renforcer le lien entre emploi et formation tout en répondant aux besoins des industries implantées. Afin de poursuivre des partenariats fructueux, l’intercommunalité, la Région ligérienne et la Région bretonne ont signé le 23 septembre une convention visant à renforcer les liens entre le territoire et les collectivités régionales “avec l’objectif de faire du sur-mesure pour concrétiser des projets porteurs d’emplois durables”.

Rédigé par . Publié le 24 septembre 2015. Mis à jour le 11 mars 2019.

“D’un côté, la Région s’engage à accompagner et soutenir des projets structurants et en lien avec les emplois de demain, et de l’autre, le Pays de Redon se donne pour mot de diffuser la boîte à outils des Régions pour aider les entreprises. Nous nous concentrons principalement sur quatre secteurs d’activités économiques identifiés : l’industrie, le tourisme fluvial, l’économie sociale et solidaire, l’agriculture et les énergies renouvelables”, détaille Christophe Clergeau, vice-président de la Région Pays de la Loire.

Depuis plusieurs années, le Pays de Redon connaît un essor industriel dans deux filières particulièrement stratégiques dans la région : l’électronique et le traitement de surface. De nombreuses entreprises de niche sont à la recherche d’une main d’œuvre formée à des métiers souvent spécifiques.

“Aucun organisme de formation ne délivrait de formation focalisée sur le traitement de surface. Nous devions recourir à la formation en interne. Mais cela n’était pas sans impact sur la performance et la productivité de l’entreprise”, explique Alain Chatal, dirigeant de l’entreprise éponyme.

Le Campus Esprit industries

C’est donc en s’appuyant sur le dialogue entre l’intercommunalité, les Régions et les entreprises que le Campus Esprit industries a vu le jour voici deux ans. Du BTS au master, les formations proposées aux jeunes sont rares et répondent à des besoins spécifiques du tissu économique local. Fort de son succès, la rentrée 2016 verra émerger un nouveau BTS spécialisé dans le traitement de surface.

“Plus de deux millions d’euros ont été investis dans ce projet pour que le Pays de Redon soit équipé d’un outil technique au service de la performance. Ce BTS sera un vrai plus pour les entreprises, car cette formation n’existe pas encore en Pays de la Loire. Ce sont 20 à 25 apprentis par an qui seront formés sur le campus à des métiers industriels recherchés par les entreprises”, précise le vice-président de la Région Pays de la Loire.

Concrètement, des plateaux techniques ont été élaborés sur le Campus multi-site afin de combiner, lors de la formation en école, des savoirs théoriques et une pratique du geste professionnel.

Selon les élus locaux, une révolution culturelle sur la perception des métiers industriels de niche est en train de s’opérer. “Des formations qui attiraient trop peu voici encore deux trois ans sont aujourd’hui facilement remplies. Nous devons donc continuer nos efforts pour changer les mentalités, tant au niveau des parents que des jeunes”, confie Loïg Chesnais-Girard, vice-président de la Région Bretagne.

Au sein du bassin d’emploi, ces industries sont actuellement porteuses d’avenir. Pour exemple, l’entreprise d’Alain Chatal prévoit d’embaucher une cinquantaine de personnes sur les prochaines années.

Centre Inffo vous conseille également