emmanuel_constans.jpg

L’Adapt lance sa première Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées

Le président de l’Adapt (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées) Emmanuel Constans a souligné, le 16 novembre à l’occasion du lancement de la 1ère Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH), “l’entière solidarité” de l’association “envers les victimes du carnage terroriste”.

Rédigé par . Publié le 17 novembre 2015. Mis à jour le 11 mars 2019.

Nous n’avons pas voulu céder à la peur et nous avons maintenu cette Semaine dédié à l’emploi. Nous nous devons d’être solidaires des personnes handicapées et de nos partenaires, les entreprises notamment, qui ont préparé cette Semaine”, a-t-il fait valoir.

Cette SEEPH correspond à la 19ème édition de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées (SEPH) qui prend ainsi une dimension européenne.

L’idée, pour l’Adapt, est de tisser un réseau de “partenaires européens engagés” de manière à “amplifier ses actions au plan européen et de partager ses expertises et bonnes pratiques à une nouvelle échelle”.

Le taux de chômage des travailleurs handicapés est, à la fin décembre 2014 en France, de 21%, soit deux fois plus que la moyenne nationale. “Si ce taux est sensiblement toujours le même, 200 000 personnes handicapées de plus (par rapport à 2014) se présentent aujourd’hui sur le marché du travail avec l’espoir de s’insérer et de se maintenir dans l’emploi”, a exposé Emmanuel Constans.

Il a appelé à plus d’innovation en rappelant que “les Ésat [ 1 ]Établissements et services d’aide par le travail. hors les murs lancés par l’Adapt rejoignent une proposition européenne, à savoir la notion d’emploi accompagné”.

Nous allons travailler sur ce concept, cette nouvelle méthode d’insertion transversale qui allie emploi effectif, et accompagnement des entreprises et des associations”.

L’association entend également “insister cette année sur le nouveau cadre juridique de la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (CIDPH) des Nations Unies, ratifiée par l’Union européenne et la France en 2010, et plus précisément sur la notion de droits opposables ”.

Dans le cadre de la table ronde relative à la sécurisation des parcours, Luk Zelderloo, secrétaire général de l’Association européenne des prestataires de services pour les personnes en situation de handicap (EASPD), à laquelle l’Adapt a adhéré, a énuméré quatre facteurs pour rendre l’accessibilité au sens large (accès à l’école, aux formations, au monde du travail, aux loisirs, à la culture, à la vie de la cité…) effective :

 “Cibler les actions sur les véritables freins ;

 soutien aux entreprises et aux personnes handicapées ;

 actions inspirées sur les résultats de recherches économiques, sociologiques… ;

 et un engagement des différents États
”.

De son côté, Philippe Miet, délégué général du Conseil français des personnes handicapées pour les questions européennes (CFHE), a insisté sur la nécessité “de créer un lien entre les parlementaires européens et nationaux pour qu’il y ait une cohérence d’actions en matière de politique handicap”.

Selon lui, il s’agit de décliner l’égale jouissance de tous les droits de l’Homme par les personnes handicapées, “de concilier autonomie et solidarité, tout en pensant que la personne handicapée doit être associée à toutes les décisions”.

Consulter l’ensemble des actions de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées

Notes   [ + ]

1. Établissements et services d’aide par le travail.

Centre Inffo vous conseille également