Lors du lancement de la campagne de promotion de l'apprentissage.

L’apprentissage en nette progression en 2015 dans le secteur public et les TPE

L’édition de septembre de Dares résultats confirme l’inversion des courbes pour les contrats d’apprentissage, avec une hausse de 2,3~% en 2015, qui tient, selon les chercheurs, à la mise place de l’aide TPE jeunes apprentis [ 1 ]L’aide TPE jeunes apprentis est une aide de 1~100 euros par trimestre accordée par l’État aux entreprises de moins de 11 salariés qui recrutent en contrat d’apprentissage, à compter du 1er juin 2015, d’un jeune de moins de 18 ans à la date de la conclusion du contrat. Elle est attribuée dans la limite des 12 premiers mois..

Rédigé par . Publié le 02 septembre 2016. Mis à jour le 11 mars 2019.

Mais aussi à la politique volontariste dans le secteur public, + 25 %, avec 11 000 recrutements. Ainsi en 2015, 281 000 contrats ont été signés, avec une augmentation de 1,6 % dans le privé après deux années de baisse. Tous les secteurs à l’exception du bâtiment sont concernés par la reprise. Autre point à souligner, celle-ci concerne en premier lieu les bas niveaux de qualification, avec une hausse des inscriptions pour passer un CAP de 2,7 %.

Dans les sociétés de 10 salariés et moins, c’est donc l’aide forfaitaire de 4 400 euros pour la première année, qui porte la croissance et aurait permis de 7 à 11 000 embauches supplémentaires.Plus généralement, les entreprises de moins de 50 salariés représentent 74 % des nouveaux contrats.

Dans l’industrie, les embauches ont progressé de 2 %, avec un bond de 5 % dans l’agroalimentaire et de 4 % dans la fabrication de matériels de transport. Dans le secteur tertiaire, la hausse globale est de 3 %, avec + 8 % dans la coiffure et les soins, + 6 % dans la réparation automobile, des secteurs où les sociétés de moins de 10 salariés sont majoritaires, mais la chute se poursuit dans le bâtiment, - 4 %, même si elle marque le pas après un effondrement de 14 % en 2014.

Une très nette progression dans les services de l’État

Dans le secteur public, près de 2 200 contrats supplémentaires ont été signés par rapport à 2014, soit 11 000 nouveaux contrats. Derrière cette progression, il y a l’engagement pris à la Conférence sociale de juillet 2015 de recruter dans les services de l’État 4 000 apprentis dès septembre 2015, mais aussi 6 000 à partir de septembre 2016. « En 2015, les embauches ont surtout augmenté dans les services de l’État, les établissements publics locaux d’enseignement et les établissements publics administratifs où elles ont été multipliées par cinq, les effectifs passant de 700 apprentis à 3 600 apprentis», souligne la note.

Globalement, les embauches dans le secteur public portent sur des profils plus qualifiés que dans le privé, ainsi seuls 14 % des recrutés n’ont aucune qualification contre 32 %. De même, près d’un recrutement sur trois porte sur un jeune préparant un diplôme de l’enseignement supérieur, alors qu’ils ne sont que un sur cinq dans le secteur privé. « En 2015, deux tiers des contrats forment aux métiers des services dont 18 % aux métiers de la communication et de l’information et 25 % aux métiers de la santé, du travail social et autres services aux personnes. Seuls 34 % des contrats préparent aux métiers des services industriels et de la construction », souligne la Céreq.

Notes   [ + ]

1. L’aide TPE jeunes apprentis est une aide de 1~100 euros par trimestre accordée par l’État aux entreprises de moins de 11 salariés qui recrutent en contrat d’apprentissage, à compter du 1er juin 2015, d’un jeune de moins de 18 ans à la date de la conclusion du contrat. Elle est attribuée dans la limite des 12 premiers mois.

Centre Inffo vous conseille également