Jeudi 20 octobre 2016, Myriam El Khomri, ministre du Travail, lors d'un premier retour des appréciations portées par les demandeurs d’emploi sur la formation reçue dans le cadre du plan 500 000 formations supplémentaires.

L’objectif d’un million de demandeurs d’emploi formés en 2016 sera atteint (Myriam El Khomri)

En octobre 2016, 760~000 entrées ou inscriptions dans des cursus ont été enregistrés depuis le début de l’année, dans le cadre du plan 500~000 formations supplémentaires, selon l’enquête réalisée par Pôle emploi et révélée le 20 octobre à Paris par Myriam El Khomri, la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social qui présentait un bilan du dispositif avec Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi et Gérard Cherpion, président de la Commission emploi, formation professionnelle et apprentissage de Régions de France.

Rédigé par . Publié le 21 octobre 2016. Mis à jour le 11 mars 2019.

« Nous avons lancé ce plan avec Régions de France, Pôle emploi et les partenaires sociaux début avril. L’objectif était de rattraper le retard français dans l’accès à la formation des demandeurs d’emploi par un plan ambitieux, et nous réussirons notre objectif de 1 million de personnes formées en 2016 », explique la ministre.

Dans le détail, on compte 450 000 demandeurs d’emplois ont été formés ou sont en cours de formation depuis le premier avril dernier,209 000 sont inscrits dans un cursus qui devrait débuter avant le 31 décembre prochain. Par ailleurs 48 000 personnes sont accompagnées pour la création ou reprise d’entreprise, et 33 000 contrats de professionnalisation ont été signés dans le cadre du plan.


Priorité aux publics les plus éloignés de l’emploi

Conformément aux objectifs fixés, ce sont les publics les plus éloignés de l’emploi qui ont bénéficié en premier lieu du dispositif. Les actifs peu ou pas qualifiés et les demandeurs d’emplois longue durée représentent 41,8 % des bénéficiaires. De même 25,4 % des participants ont moins de 26 ans et 24,2 % ont plus de 45 ans.

« L’objectif de cette enquête est d’avoir le ressenti des bénéficiaires. Nous ne sommes pas sur l’évaluation du plan qui se fera plus tard avec les partenaires sociaux, sur la base de critères comme le taux d’accès à l’emploi six mois après la sortie du dispositif », poursuit Myriam El Khomri. De fait 82 % des participants recommanderaient les ateliers formation de Pôle emploi, plus de 80 % d’entre eux jugent que leur conseiller les a aidé à s’engager dans un projet de formation. À l’issue de la formation, 89,1 % des bénéficiaires s’estiment satisfaits, et 88,3 % indiquent qu’ils ont développé des compétences sur leurs métiers ou qu’ils sont formés pour un nouveau.

Centre Inffo vous conseille également