barometre_cegos_slider_ci.png

La réforme de 2014 bien perçue par les entreprises et les salariés (baromètre annuel Cegos)

Au moment où commencent les discussions autour de la réforme de la formation professionnelle, le baromètre annuel Cegos, présenté mardi 17 octobre, montre que celle de 2014 s’est aujourd’hui imposée dans les entreprises et auprès des salariés comme un outil de simplification et un levier d’accès à la formation.

Rédigé par . Publié le 19 octobre 2017. Mis à jour le 11 mars 2019.

Ainsi, six DRH (directeurs des ressources humaines) sur 10 considèrent qu’elle a simplifié le droit à la formation et plus de la moitié d’entre eux qu’elle a élargi l’accès à la formation à de nouvelles catégories de personnes. Une perception positive partagée par les salariés. Ils sont 87 % à penser que le CPF aide à développer leurs qualifications et 75 % à maintenir leur employabilité. « Il reste un travail d’information à faire à l’attention, notamment, des ouvriers et des moins de 35 ans », ajoute Mathilde Bourdat, experte Cegos du management de la formation.

La formation au cœur des politiques RH

Le sujet fait aujourd’hui l’unanimité : la nécessité de se former tout au long de la vie est partagée par 99 % des salariés, indépendamment de l’âge et de la catégorie professionnelle. Pour 65 % d’entre eux, cette responsabilité doit être partagée entre l’entreprise et le salarié. Les attentes sont donc fortes. De plus en plus de salariés se disent prêts à financer eux-mêmes une partie des coûts d’une formation (27 %, en hausse de 3 points par rapport à 2016) et à effectuer une formation totalement ou partiellement en dehors de leur temps de travail (64 %, en hausse de 13 points par rapport à 2016).

Accompagnement individuel

Alors que les formations en ligne continuent de se développer dans les entreprises, 59 % des salariés plébiscitent l’accompagnement individuel. L’approche qui combine digital et interactions humaines est donc privilégiée. Ces formations mixtes répondent à 95 % aux attentes des salariés. Globalement satisfaits des résultats des formations suivies, les salariés ne sont toutefois que 30 % à avoir eu « tout à fait » l’opportunité d’appliquer leurs acquis de formation pour leur travail dans l’entreprise. L’efficacité opérationnelle devient un enjeu clé. « La formation doit être pensée comme une expérience stimulante et facilement transposable dans son activité professionnelle au quotidien », confirme José Montes, président du groupe Cegos.

Accélération de la digitalisation

Les DRH estiment en moyenne que 38 % de leur offre de formation est digitalisée. Une proportion qui, selon eux, devrait atteindre 56 % d’ici trois ans. L’éventail des solutions de formations à distance s’élargit encore. Depuis 2015, 60 % des DRH se sont appuyés sur les vidéos pour former leurs salariés, 53 % sur des modules e-learning et 41 % sur les classes virtuelles. De nouvelles technologies comme la réalité augmentée, utilisée par 19 % des DRH, font leur apparition. A contrario, les serious games ne progressent plus dans les entreprises.

Cegos lance une nouvelle offre d’e-learning

À l’occasion de la présentation de son baromètre annuel, Cegos a dévoilé sa nouvelle offre baptisée 4REAL. L’organisme de formation a imaginé un parcours dans le temps afin de répondre aux besoins récurrents de transformation des entreprises et les exigences d’évolution des pratiques professionnelles de leurs collaborateurs. Ces parcours co-construits avec le commanditaire intègrent des formations mixtes (présentielle et à distance) et des dispositifs centrés sur la transposition en situation de travail. Accessibles à tout moment, ces plateformes personnelles permettent à l’apprenant et au formateur d’évaluer l’acquisition des compétences et de s’adapter aussi bien en termes de rythme d’apprentissage que de contenu. Une quarantaine de parcours seront disponibles à partir du mois de novembre dans les domaines du développement personnel, de l’efficacité professionnelle, du management de personnes et de projets.

Centre Inffo vous conseille également