1 heure 30 de DIF mensuel pour les salariés en CDD chez Hewlett-Packard

Par - Le 16 juin 2008.

Le groupe informatique Hewlett-Packard France a signé jeudi 12 juin un accord sur le droit individuel à la formation avec les représentants des cinq confédérations représentatives (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC).

Conformément à l’accord national de branche de la métallurgie du 20 juillet 2004 sur la formation professionnelle, le DIF est également accordé par l’entreprise aux salariés sous CDD, à l’exception des contrats de professionnalisation et d’apprentissage, et ce, quelle que soit leur ancienneté dans l’entreprise. Les salariés titulaires d’un CDD bénéficient d’1 heure 30 de DIF par mois. Ce droit au DIF doit s’exercer pendant la durée du CDD.

Les actions relevant du DIF seront accessibles pendant le temps de travail quand elles seront en lien avec les métiers du groupe (vente, gestion de projet, négociation, marketing, technique, finance, juridique) ; les formations bureautiques approfondies ; la sécurité et la santé au travail hors formation légale, par exemple gestion du stress, stage de conduite sécuritaire ; l’anglais ; les compétences en communication, par exemple la prise de parole en public, les techniques d’argumentation et la gestion de son organisation personnelle, par exemple la gestion du temps.

Certaines actions relevant du DIF seront accessibles hors du temps de travail : celles liées à d’autres langues étrangères que l’anglais ; la formation interculturelle, l’économie d’entreprise ; l’employabilité et le changement. Ou encore : la construction d’un projet professionnel ou personnel, la valorisation de son parcours professionnel, le développement d’un projet de création d’entreprise ; l’organisation de la vie après le travail pour les seniors, par exemple : la préparation à la retraite ou d’une activité de bénévolat ; les compétences comportementales de type développement personnel, par exemple : l’affirmation de soi, la programmation neuro-linguistique, l’analyse transactionnelle.

Le bilan de compétences « ne pourra être réalisé par le biais du DIF hors temps de travail, que sur demande express écrite du collaborateur, et uniquement dans le cadre d’une démarche personnelle, précise le texte de l’accord. Il est entendu qu’en cas de démarche partagée avec l’entreprise, cela relèvera du plan de formation ».

Les demandes de DIF émanant de collaborateurs relevant des catégories ci-dessous seront acceptées par H-P dans l’ordre prioritaire suivant et en fonction des dates de réception des demandes de DIF par le groupe : les non-cadres ; les seniors (salariés ayant 45 ans ou plus) ; les salariés handicapés ; les retours de congés maternité et d’adoption ; les salariés de retour après une absence d’une durée supérieure à six mois (congé parental, sabbatique, etc.) ; les salariés qui ont déjà essuyé un refus de DIF.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters