Ouverture des discussions sur la gestion sociale des conséquences de la crise: « Une négociation nécessaire mais un patronat trop frileux » (CFE-CGC)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 29 mai 2009.

Afin de fixer un calendrier de discussions et de négociations sur les questions sociales et économiques liées à la crise, huit confédérations syndicales représentatives des salariés et du patronat se sont réunies le mercredi 27 mai dernier au siège du Medef. Dans leurs communiqués de presse, la CFE-CGC, la CGT et la CFDT se disent certes satisfaites de l’ouverture immédiate de la négociation, mais regrettent l’attitude du patronat, qu’ils jugent contre-productive. Tout d'abord, la CFE-CGC a déclaré que cet évènement est « le résultat d’une position commune des organisations syndicales qui ont su faire preuve de maturité et qui, dans…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor