Le Syntec informatique et la Fédération française des sociétés d’assurances misent sur l’Apec pour rendre leurs métiers plus attractifs

Certaines branches professionnelles souffrent de représentations surannées et/ou austères. C’est parfois le cas pour des métiers liés à l’informatique ou à l’assurance. « Les métiers de l’informatique ne peuvent se résumer à des journées passées devant un ordinateur à remplir des pages de codes ; c’est une image restrictive et dépassée », explique Elisabeth Schemtov, directrice adjointe de l’Apec, interviewée mardi 1er juin par le Quotidien de la formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 02 juin 2010.

Afin de développer une meilleure connaissance des métiers auprès des jeunes diplômés et des cadres confirmés, l’Association pour l’emploi des cadres a conclu des conventions de partenariat avec la fédération française des sociétés d’assurances et le Syntec informatique. Ces deux conventions, « plus celle signée il y a trois semaines avec la fédération française des banques, nous permet de couvrir entre 40 à 50% des offres d’emplois des cadres », précise la directrice adjointe de l’Apec. Ces conventions de partenariat visent des actions concrètes et opérationnelles, en mettant en avant les entreprises adhérentes et les salariés de la branche. «…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également