Sécuriser les parcours professionnels sur le territoire : oui, mais comment ?

Par - Le 18 mai 2011.

Après avoir longuement évoqué la phase de diagnostic dans la première table ronde du séminaire sur la GPECT organisé par la préfecture de Paris et d’Ile-de-France en partenariat avec la Direccte Ile-de-France (voir article), la deuxième table ronde était dédiée à la sécurisation des parcours professionnels.

Patricia Bouillaguet, directrice générale adjointe de l’Afpa et directrice régionale Ile-de-France a présenté une plateforme d’aide à la transition de salariés intérimaires dont l’Afpa a assuré le pilotage. Ce dispositif, intitulé Pôle position, a été mis en place par Pôle Emploi, l’Afpa et cinq enseignes du travail temporaire pour pallier la crise économique dans quatre bassins du Nord-Pas-de-Calais où 5000 intérimaires n’ont plus eu de mission du jour au lendemain. Avec l’appui du FSE et du FAF TT, l’Afpa, Pôle emploi et les entreprises intérimaires ont créé un dispositif de transition professionnelle vers d’autres secteurs. C’est ainsi que 1350 personnes ont été accompagnées vers d’autres métiers ou ont acquis de nouvelles compétences professionnelles.

Autre exemple, cette fois-ci en Ile-de-France, à Roissy. Pilotée par le GIP emploi Roissy et l’Afpa, une plateforme accompagne les mobilités des salariés précaires des entreprises de services aéroportuaires de la zone de Roissy. Des emplois très aléatoires en raison de la nature même du travail. Sur 120 personnes contactées, 80 ont choisies d’être accompagnées. Mais ce que note Patricia Bouillaguet, c’est qu’il est « difficile de convaincre les entreprises d’engager leurs salariés dans des démarches de sécurisations », sauf en période de crise.

A Roissy toujours, la FNAM, la Fédération nationale de l’aviation marchande a réfléchi à des actions concrètes qui pourraient être menées pour les jeunes des villes avoisinant l’aéroport. « Si les entreprises n’ont pas de problèmes pour recruter en anglais, nous avons beaucoup de jeunes qui ont des difficultés avec cette langue. Nous avons donc lancé des actions pour les jeunes des Missions locales et des PLI et joué la carte de l’emploi d’insertion » affirme Françoise Mataillet, directrice des affaires sociales de la FNAM. Le projet, mené en partenariat avec l’Afpa, les Greta, le conseil général, la Région permet d’avoir une offre de formation adaptée au public, qui pourra ensuite être réutilisable dans de nombreux emplois, à commencer par ceux de l’aéroport. Et Patricia Bouillaguet d’ajouter : « dans ces projets ,il est primordial de ne pas aller à l’encontre des entreprises ».

Pas besoin de chercher bien loin pour illustrer les propos de la directrice générale adjointe de l’Afpa. A ses côtés, Didier Jacquet, représentant de la CFDT de PSA Poissy explique qu’en 2008, 600 intérimaires ont été licenciés de Peugeot en raison de la crise économique qui frappait durement le secteur automobile. Si la cellule de reclassement interne s’est occupée des CDI, une plateforme a été mise en place pour les CDD et les intérimaires. « Mais cette initiative a vocation a être pérenne, car la sécurisation des parcours est un enrichissement pour les salariés, mais pour les entreprises également ».

« Mais il faudrait peut-être arrêter de sécuriser le parcours professionnels des demandeurs d’emplois, et le faire pendant qu’ils sont salariés ! », affirme Jean-Christophe Toutlemonde, consultant auprès de Cap Digital et ancien de la Direccte. Intervention qui fait l’unanimité. Une remarque qui va dans le sens de celle de Didier Jacquet, qui estime qu’il faudrait « faire intervenir tous les acteurs avant et non pendant ou après la défaillance des entreprises ».

Anticiper, c’est la clé du succès d’une GPECT. La Direccte 77 a ainsi mis en place avec 5 MDE et l’unité territoriale 77 une base de données qui permet de mettre à jour les tendances du marché du travail et une cartographie des métiers et compétences en tension et en déclin. Le projet est piloté localement, sur les territoires couverts par les MDE – l’Unité Territoriale 77 et les directeurs d’agences de Pôle Emploi – et au niveau départemental avec la Direccte 77, l’unité territoriale 77, la direction territoriale de Pôle Emploi, les organisations professionnelles et les chambres consulaires.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters