Compte individuel de formation: un premier consensus pour le CNFPTLV

Le compte individuel de formation, Jean-Marc Ayrault l’avait annoncé en clôture de la Conférence sociale du mois de juillet. Dès septembre, les services de Thierry Repentin avaient missionné le CNFPTLV afin d’élaborer le canevas de ce que le ministre de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage avait alors qualifié de « carte Vitale de la formation ». C’est désormais chose faite puisque le 18 décembre 2012, à l’occasion de la première séance du Conseil présidée par Danielle Kaisergruber, de premiers éléments de scénarisation concernant la mise en place de ce compte individuel ont été dévoilés. En attendant un premier rapport officiel, prévu en mars 2013.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 19 décembre 2012. Mis à jour le 11 mars 2019.

« Probablement l'une des étapes les plus importantes depuis le vote de la loi Delors en 1971 ! » estimait Jean Wemaëre, président de la Fédération de la formation professionnelle au sortir des débats. « Un texte vertueux, consensuel, mais fragile... que nous espérons ne pas voir “flingué” dans le cadre de la négociation sur la sécurisation de l'emploi » soulignait pour sa part Pascale Gérard, vice-présidente de PACA en charge de la formation et représentante de l'ARF [[Association des régions de France]] . « Un travail qui s'inscrit dans cette obligation nationale qu'est l'éducation permanente » notait Paul Desaigues, secrétaire confédéral de la CGT. Pour…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également