Onlines, multi-joueurs ou en 3D, les serious games de KTM Advance négocient leur « virage numérique »

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 21 septembre 2012.

Pour sa cinquième convention annuelle qui se tenait le 20 septembre 2012, le concepteur et éditeur de serious-games KTM Advance avait délaissé la traditionnelle Cité des sciences de La Villette, pour lui substituer le Centquatre, à Belleville, un espace jugé davantage propice à la tenue d'une demi-douzaine d'ateliers thématiques autour d'un thème central: le virage numérique. Le « virage numérique ». L'expression est un brin polysémique (on l'utilisait déjà au milieu des années 1990 pour désigner le phénomène de démocratisation d'Internet), mais pour Yves Dambach, PDG de KTM Advance, elle traduit l'idée de « dispositifs de e-pédagogie hybrides visant à se substituer aux…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters