Décentralisation: Pôle emploi, l’Agefiph et les missions locales pourraient siéger – sans voter – au sein des CCREFP (Michel Sapin)

La formation professionnelle ? « Un maquis inextricable ». Les agents Pôle emploi post-fusion ? « Submergés, peu valorisés, contraints de déployer une multitude de compétences : psychologues, statisticiens, spécialistes de la formation ». Pôle emploi ? « une machine très lourde ». Sans aller jusqu’à parler d’échec de la fusion ANPE/Assedic, c’est avec un scepticisme non feint que Dominique Dord (UMP) et Monique Iborra (PS), respectivement président et rapporteure de la mission d’information parlementaire sur Pôle emploi et le service public de l’emploi, ont procédé, mardi 23 avril 203, à l’audition de Michel Sapin, ministre du Travail et de l’Emploi, afin d’établir un point d’étape sur le plan Pôle emploi 2015, mais aussi sur la future décentralisation et le transfert des compétences d’orientation aux Régions.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 24 avril 2013.

Malheureuse concordance calendaire : la fusion fut entamée au cours de 2008 alors même que le nombre d'inscrits à Pôle emploi explosait. Pour le ministre, « un double traumatisme » que les mesures d'urgence initiées au lendemain de la conférence sociale de juin 2012 (embauche de deux fois 2000 agents supplémentaires et déploiement d'autant de conseilleurs back-office vers le contact avec les demandeurs d'emploi[[Pour un coût estimé à 200 millions d'euros.]]) et le plan "Pôle emploi 2015" (induisant trois degrés d'accompagnement des chômeurs) devrait contribuer à atténuer. Cependant, le service public de l'emploi ne saurait, en France, se résumer à la seule ex-ANPE, puisque…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters