« En créant la pénurie des fonds de la formation, le gouvernement incite les branches professionnelles à se regrouper » (Joël Ruiz, Agefos-PME)

Quatre jours après la conclusion de l’Ani sur la réforme de la formation professionnelle, l’heure est aux premiers éléments de prospective pour les acteurs de la formation. Le 17 décembre, c’était l’Association française d’étude des relations professionnelles (Aferp) qui invitait Joël Ruiz, directeur général de l’Agefos-PME, à présenter son décryptage du contenu de l’accord.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 18 décembre 2013. Mis à jour le 11 mars 2019.

Un avis d'autant plus attendu que l'Opca qu'il dirige constitue l'un des « bras armés » de la CGPME ainsi que l'une de ses principales sources de financement (près de 5 millions d'euros annuels). « Cette réforme va fortement impacter les Opca puisque, selon les estimations, son application réduira de près de deux milliards d'euros les fonds gérés paritairement au titre de la formation » estimait Joël Ruiz. Et si le directeur de l'Agefos-PME reconnaît dans le texte rendu samedi 14 décembre par les partenaires sociaux l'amorce d'une réforme structurelle du système de formation français « qui tourne la page de quarante ans d'histoire initiés…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également