Formation des salariés : le gouvernement mord « la ligne rouge » (Michel Fortin, FPSPP)

« Attention à ce qu’il n’y ait pas trop de déséquilibre. Aujourd’hui le FPSPP finance à 80 % des formations dédiées aux chômeurs. Attention à ce que ce déséquilibre ne s’accentue pas de plus en plus », met en garde Michel Fortin, vice-président (Force ouvrière) du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels, dans un entretien accordé au Quotidien de la formation, jeudi 11 juillet. Au surlendemain de la première mobilisation pour l’emploi qui s’est tenue en présence du ministre Michel Sapin et des organisations patronales et syndicales (voir notre article).

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 12 juillet 2013.

Et qu'on ne vienne pas lui rappeler la nécessaire solidarité nationale vis à vis des chômeurs ! « Les partenaires sociaux ont beaucoup apporté sur l'autel de la solidarité, maintenant, on est en train de dépasser la ligne rouge. On était à 50-50 en termes d'affectation des ressources du FPSPP en direction des demandeurs d'emploi et des salariés, on est ensuite passé à 60-40 en faveur des chômeurs, aujourd'hui, on en est à 80-20. Demain que restera-t-il pour les salariés ? Si la France est leader dans de nombreux secteurs d'activité, elle le doit aussi à la formation professionnelle. Mais si l'effort de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters