François Fillon veut remplacer « l’indemnisation du chômage par l’indemnisation de la formation »

L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy envisage une refonte de l’actuel système de formation professionnelle, dans un programme de 35 mesures pour redresser le pays.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 26 juillet 2013.

Nous connaissons un chômage de masse qui se caractérise par une longue durée d’inactivité des demandeurs d’emploi. Chaque chômeur devrait pouvoir se voir offrir une formation qualifiante pour rebondir. Je propose de réformer la formation professionnelle en remplaçant l’indemnisation du chômage par l’indemnisation de la formation. Ce droit à la formation serait encadré par deux contraintes : la dégressivité des allocations chômage pour inciter à la reprise d’activité et l’obligation d’accepter un emploi correspondant à la formation suivie », exhorte François Fillon. Sur le volet éducation, l'ancien chef du gouvernement a rappelé que « chaque année, 150 000 jeunes quittent le système éducatif sans diplôme et qualification concrète ». A partir de ce constat partagé, François Fillon estime nécessaire « d'agir en amont ». Et…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters