Pierre Ferracci (groupe Alpha) plaide pour un « compromis de qualité »

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 09 décembre 2013. Mis à jour le 11 mars 2019.

Peut on imaginer que persistent deux textes patronaux quand sonnera l’heure de la dernière séance de négociation d’un accord national interprofessionnel de réforme de la formation professionnelle jeudi 12 décembre ? Pas pour Pierre Ferracci, président du Groupe Alpha dans un entretien accordé au Quotidien de la formation  vendredi 6 décembre. « Le système est déjà très complexe, avec les Régions impliquées et le financement du compte personnel de formation... ce serait encore plus compliqué s’il y avait une coupure en deux des négociateurs. » Il reste plutôt optimiste et constate : « Paradoxalement, c’est une certaine convergence des syndicats de salariés qui peut faciliter…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également