« Il n’était pas pertinent d’entamer une réforme de la formation professionnelle sans s’être attaqué au financement du paritarisme » (Gérard Cherpion, député UMP)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 décembre 2013.

« C'est un texte encore imprécis et qui induit beaucoup d'incertitudes... mais au moins, nous avons un texte. » Trois jours après la fin de la négociation sur la réforme de la formation professionnelle, le député UMP Gérard Cherpion, ancien rapporteur de la loi sur la modernisation de l'apprentissage, s'avouait assez mitigé devant le résultat des discussions menées depuis octobre par les partenaires sociaux. Mitigé pour les mêmes raisons qu'en 2009 : « il n'était pas pertinent d'entamer une réforme de la formation professionnelle sans s'être attaqué au préalable au financement des partenaires sociaux par le biais du paritarisme. Or, l'ANI du 14 décembre…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters