LA CGPME souhaite inscrire les articulations entre Dif, Cif et compte personnel de formation dans la future négociation

À l’instar des autres organisations patronales et syndicales, une délégation de la CGPME a été reçue, le 13 mai à Matignon en vue de la préparation de la future Conférence sociale. À cette occasion, la confédération a présenté à Jean-Marc Ayrault ses désidératas en matière de formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 14 mai 2013.

« Nous avons bien noté le rapport existant entre le Dif et le compte personnel de formation. Et même si la négociation relative à ce dernier n'a pas encore eu lieu, la CGPME était particulièrement attachée à l'articulation entre ces deux dispositifs » expliquait Jean-Michel Pottier, en charge de la commission éducation et formation au sein de la confédération au sortir de l'entretien. Supprimer le Dif au profit du compte ? « Ce n'est pas forcément nécessaire » a-t-il souligné. Il n'empêche qu'à ses yeux, compte et droit individuel à la formation ne devraient pas se voir déconnectés l'un de l'autre. Quant aux jonctions possibles…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters