La CGT prône des réorientations d’engagements pour financer les 30 000 formations prioritaires par le FPSPP

C’est en ce mois de juillet que les participants à la table ronde « mobiliser pour l’emploi et la formation professionnelle » de la conférence sociale des 20 et 21 juin derniers doivent se rencontrer pour « recenser les besoins, par région et par secteur, préciser les outils utilisables immédiatement et mobiliser les financements » comme l’indiquait le Premier ministre en conclusion des deux jours. Objectif fixé : 30 000 formations prioritaires d’ici la fin de l’année, ce qui devrait coûter 150 millions d’euros, comme le précisait Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social sur RMC le 24 juin.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 01 juillet 2013. Mis à jour le 11 mars 2019.

« Cela revient à 5 000 euros par personne » a rapidement calculé Paul Desaigues, conseiller confédéral chargé des questions de formation à la CGT « C’est un peu moins que les contrats de professionnalisation à 6 800 euros, et légèrement supérieur à la POE [[Préparation opérationnelle à l’emploi]] à 4 000 euros », deux dispositifs que les participants devront envisager car les instructions du gouvernement sont de s’appuyer sur des dispositifs existants. « À la CGT, nous sommes favorables à la POE individuelle [[Action de formation individuelle proposée à des demandeurs d’emploi inscrits auprès de Pôle emploi, indemnisés ou…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également