La complémentarité des différentes formes d’apprentissage ne doit pas conduire au gaspillage (FSU)

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 20 septembre 2013. Mis à jour le 11 mars 2019.

La FSU a été reçue à son tour mercredi 18 septembre par le cabinet de Michel Sapin dans le cadre de la concertation sur l'apprentissage. Emmenée par sa secrétaire générale Bernadette Groison, la délégation a rappelé que le sujet était indissociable des questions d'emploi avant de développer trois points du document de cadrage : l'égalité, la qualité et le financement. De par la diversité de ses niveaux de qualification et de ses filières, l'apprentissage n'est pas « monolithique », a ainsi d'abord exposé la FSU. Lié à l'emploi, il n'est pas non plus « utile de la même manière », expose Bernadette Groison : « On voit…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également