Thierry Repentin: « évaluer les investissements de formation et les bonnes pratiques pédagogiques : deux chantiers à mener avant la réforme »

Le 18 février, ce n’était pas le 101, rue de Grenelle, mais Bercy, qui accueillait la présentation du Guide du reporting à destination des entreprises [[ Edité par la Fédération de la formation professionnelle, ce guide, dont le titre complet est Rendre compte des impacts économiques et sociétaux des investissements en formation professionnelle constitue le fruit de neuf mois de réflexions menés de mars à novembre 2012, par un groupe de travail piloté par la FFP.]], un ouvrage qui recense, notamment, dix indicateurs d’évaluation que les entreprises sont susceptibles d’utiliser pour mesurer les résultats de leurs « investissements-formation ». À cette occasion, Thierry Repentin a annoncé le lancement de deux chantiers destinés à doter les pouvoirs publics de nouveaux outils de suivi et de valorisation des actions de formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 19 février 2013.

La formation au coeur de la bataille pour le "made in France" Hôte du jour, Arnaud Montebourg l'a asséné :« la formation professionnelle? Une préoccupation placée au cœur de la bataille culturelle pour le made in France et pour la renaissance de notre économie industrielle ! ». Et aux yeux du ministre du Redressement productif, la renaissance industrielle qu'il appelle de ses vœux n'est pas qu'une préoccupation liée à l'emploi, mais un enjeu d'indépendance nationale: « un pays qui ne dispose pas d'un appareil productif suffisant se retrouve dépendant de ceux qui produisent. Il est inacceptable que l'activité industrielle ne soit source que de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters