Face au pacte de responsabilité, la CFTC plaide pour des contreparties négociées dans les branches et/ou les entreprises

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 12 février 2014.

« Nous sommes dubitatifs sur l’engagement des grandes entreprises (celles du CAC 40) en matière de nombre d’emplois ». Philippe Louis, président confédéral de la CFTC, réagissait par rapport au pacte de responsabilité relatif aux entreprises, annoncé par le président de la République lors de ses vœux à la presse, le 14 janvier (voir notre article). Ce pacte est fondé sur le principe suivant : « moins de charges sur le travail, moins de contraintes sur leurs activités et, en contrepartie, plus d’embauches et plus de dialogue social », avait alors déclaré François Hollande. À ce titre, a poursuivi Philippe Louis, dans le cadre d’un…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters