La CGPME redoute que l’alternance devienne un épouvantail pour les entreprises

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises, la CGPME, ne veut pas commenter le discours sur l’apprentissage tenu par François Hollande le 6 mai dernier à l’Institut des métiers du Val-d’Oise, (lire) mais redoute à terme des mesures aggravant la situation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 13 mai 2014.

« En 2013 il y a eu une chute de 8 % des contrats d’apprentissage, les premiers chiffres sont encore pires pour cette année et ce n’est que le début des conséquences catastrophiques de la dernière réforme. Nous ne connaissons pas le détail des annonces du président sur l’apprentissage, sur lesquelles nous n’avons pas été consultés et qui mériteraient des précisions qui tardent à venir», explique Jean-Michel Pottier, chef de file de la CGPME lors des négociations sur la dernière réforme. À propos des contrats d’apprentissage seniors proposés par le rapport Mestrallet et que le Président souhaite initier pour les chômeurs longue durée,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters