Le ministère du Travail et la Fondation agir contre l’exclusion lancent la Fondation Innovations pour l’apprentissage, un laboratoire d’idée pour promouvoir « une culture globale de l’alternance »

43 grandes entreprises se sont penchées, le 29 avril, sur le berceau de la Fipa, la Fondation innovations pour les apprentissages, initiée en mars dernier, dont François Rebsamen et Gérard Mestrallet, le président de Face (Fondation agir contre l’exclusion) organisaient hier la séance inaugurale au ministère du Travail. Dassault, Carrefour, Airbus, Sanofi, Ubisoft, Engie (ex-GDF-Suez), Suez Environnement, Vinci, Casino, SNCF et une trentaine d’autres grands groupes se sont ainsi vu proposer de devenir les premiers contributeurs de cette nouvelle fondation qui ambitionne de devenir un laboratoire d’idées pour moderniser l’apprentissage et l’alternance et promouvoir ces « leviers de performance économique et d’inclusion sociale ».

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 30 avril 2015.

2013, 2014, début 2015... les années se suivent et se ressemblent concernant l'apprentissage alors que le nombre de contrats signés ne cesse de chuter. 264~580 en 2014, soit 9~000 de moins (-~3,2~%) que l'année précédente où l'on avait déjà constaté un recul par rapport à 2012. Quant à 2015, elle semble mal engagée puisque ses deux premiers mois ont également vu une baisse de près de 15~% des entrées en apprentissage. Pour mobiliser les entreprises autour de cette thématique, alors que les objectifs gouvernementaux visent toujours les 500~000 apprentis en 2017, le ministre du Travail et Gérard Mestrallet ont ainsi…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters