Les diplômes universitaires accéderont aux listes nationales et régionales interprofessionnelles dans les mêmes conditions que les certifications du secteur privé

Le Copanef et la Conférence des présidents d’université (CPU) sont convenus d’un mode opératoire permettant l’inscription de certifications de niveau III, II et I [[Respectivement : diplômes de niveau Bac plus 2 (DUT, BTS, etc.) et diplômes de second ou troisième cycle universitaire (licence, maîtrise, master, DEA, DESS, doctorat) ou diplômes de grande école.]] délivrées par les universités sur les listes de formations éligibles au Compte personnel de formation (liste nationale interprofessionnelle du Copanef, listes régionales interprofessionnelles des Coparef et de la Commission paritaire nationale de l’emploi), au même titre que les certifications délivrées par le secteur privé.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 04 novembre 2015.

Lors de la publication de la première liste de certifications éligibles au compte personnel de formation (CPF), le président du Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation), Christian Janin, avait prévenu : « ce n'est que le premier étage de la fusée » (voir notre article). Une précaution qui n'avait alors pas empêché la conférence des présidents d'université (CPU) de s'émouvoir de l'absence de ses diplômes, alors même que ceux du privé y figuraient (voir notre article). 10 mois plus tard, les choses semblent rentrer dans l'ordre avec la validation par les deux organisations[[Le 29 septembre 2015 par le Copanef,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform