Garantie jeunes : l’accompagnement intensif « plébiscité par les jeunes et apprécié des conseillers » (Carole Tuchszirer,CEET)

Dans le cadre d’une journée d’étude organisée le 27 février par l’Union nationale des missions locales (UNML) sur le dispositif Garantie jeunes, dans un but de partage d’expériences, Carole Tuchszirer, sociologue au Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET), a présenté une enquête [[L’évaluation du dispositif comprenait une étude quantitative de la Dares et deux études qualitatives du Cnam/Lise/CEET, en lien avec le cabinet Orseu et l’Université Paris XIII]] sur la mise en œuvre de l’accompagnement par les missions locales.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 28 février 2017.

La Garantie jeune, qui prévoit un accompagnement renforcé et ouvre droit à une allocation de 470~euros par mois, innove par rapport au modèle classique d'accompagnement des missions locales. À la place d'entretiens individuels, le nouveau dispositif commence par six semaines d'ateliers collectifs à plein temps pour préparer les jeunes à entrer très vite en entreprise. «~Ce suivi collectif et intensif, qui a bouleversé l'organisation du travail et cristallisé les inquiétudes au début, est finalement plébiscité par les jeunes et apprécié des conseillers, souligne la sociologue. Il permet un gain de temps, une efficacité, une meilleure connaissance des jeunes et de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform