L’Igas formule une série de préconisations visant à améliorer le CPF

Doubler le plafond d’heures pouvant être créditées sur le compte personnel de formation (CPF) en passant de 150 heures sur 8 ans à 300 heures sur 6 ans ; inclure le congé individuel de formation (Cif) dans le CPF ; engager le rapprochement des Opca et des Fongecif ; rénover le RNCP [Répertoire national des certifications professionnelles]] et l’Inventaire [ 1 ]lire notre [article et charger le Cnefop [Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles ]] et les Crefop [ 2 ]Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles de la régulation du CPF, telles sont les principales propositions de l’Inspection générale des affaires sociales ([Igas) pour que le «~CPF devienne un outil majeur de transformation de la formation professionnelle vers l’accès à la qualification pour tous~».

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 13 octobre 2017. Mis à jour le 13 octobre 2017.

Dans son Bilan d’étape du déploiement du CPF, rapport mis en ligne le 11 septembre, l’inspection constate qu’au regard des ambitions mises dans le dispositif lors de sa création par la loi du 5 mars 2014, « malgré un volontarisme incontestable~» sa place «~reste fragile~». 2015, année d’installation, a été difficile et bien que les résultats 2016 soient en forte progression, ils restent « modestes par rapport au volume des actifs »~: 4,35 millions de comptes sont activés et 849~000 dossiers ont été validés au 31 mars 2017, dont près de 2/3 de demandeurs d’emploi. Toutefois, l’Igas constate qu’ «~au-delà…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également