Le Conservatoire national des arts et métiers s’implante en Chine

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 24 octobre 2017. Mis à jour le 24 octobre 2017.

L’Institut franco-chinois DGUT-Cnam a ouvert ses portes le 1er septembre à Dongguan, une ville industrielle du Sud de la Chine. 130 étudiants chinois viennent d’intégrer la première des quatre années de licence «~Sciences de l’ingénieur~». Longue haleine S’implanter en Chine est un projet de longue haleine. Cela fait trois ans que les instances dirigeantes du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) y travaillent. Après avoir établi des contacts avec des universités de Beijing et de Wuhan, le Cnam a été contacté par la Dongguan University of Technology (DGUT), une université à vocation professionnelle. «~Nous partageons avec elle la même…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également