Les entreprises et les branches doivent piloter l’apprentissage et la formation (Medef)

Pour sa conférence de presse mensuelle, Pierre Gattaz, président du Medef, a une nouvelle fois insisté sur l’apprentissage et la formation professionnelle, mardi 17 octobre. Sur ces deux sujets, l’organisation patronale estime que les entreprises et les branches professionnelles doivent avoir la main.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 18 octobre 2017. Mis à jour le 18 octobre 2017.

L’apprentissage, la formation professionnelle et l’assurance chômage, tels étaient en effet les trois points abordés par Pierre Gattaz, président du Medef, lors de son point presse. +~50~000 apprentis «~400~000 apprentis par an en France, c’est un scandale~», estime Pierre Gattaz. Réaffirmant son soutien à l’apprentissage, «~voie d’excellence~», le Medef formule trois propositions. D’abord, «~simplifier le système actuel~», jugé encore beaucoup trop complexe pour les TPE-PME. Pour Pierre Gattaz, il conviendrait de «~mettre les entreprises et les branches au cœur du système~», en leur confiant le pilotage des centres de formation d’apprentis et, éventuellement en cogestion avec l’Éducation nationale, des lycées…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également