Pour la CFE-CGC, l’apprentissage ne doit pas être une fin en soi

À quelques jours de l’ouverture de la consultation sur la réforme de l’apprentissage, la CFE-CGC contactée par le Quotidien de la formation, fait le point sur ses positions sur ce dossier et celui de la formation professionnelle.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 08 novembre 2017. Mis à jour le 08 novembre 2017.

Pour Jean-François Foucard, secrétaire confédéral de la CFE-CGC en charge de l’emploi, de la formation professionnelle, de l’égalité professionnelle et de la transition numérique, l’apprentissage -~et l’alternance en général~-, ne doit pas être une fin en soi, mais un moyen, «~un moyen d’évoluer dans une logique de formation tout au long de la vie, et de s’insérer facilement dans l’emploi.~» Lier la rémunération au diplôme Par conséquent, il faut revenir sur la limite d’âge et le plafonnement du salaire au niveau du Smic, selon lui. «~La rémunération des alternants doit tenir compte du niveau de diplôme préparé et éventuellement de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également