D’un marché régulé à de nouveaux marchés ayant leur propre logique (Afref)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 04 juin 2018.

Au lieu d’un marché régulé paritairement, la loi pour « la liberté de choisir son avenir professionnel » en discussion à l’Assemblée, fait émerger cinq marchés de la formation, selon Marc Dennery, directeur associé de C-Campus [Cabinet de conseil pour les entreprises, les Opcas et les organismes de formation]]. Lors de la matinée de l’[Afref [[Association française pour la réflexion et l’échange sur la formation]] du 31 mai, consacrée à « l’esprit des lois », il a esquissé un paysage possiblement mouvant, exigeant un positionnement des organismes de formation. Cinq marchés Le premier marché est celui du compte personnel de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également