Les députés Philippe Gosselin (LR) et Laurence Vichnievsky (Modem) jugent prioritaire la formation professionnelle des détenus

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 23 mars 2018.

Développer le travail et la formation professionnelle en prison afin de favoriser la réinsertion~: cette préconisation est l'une des propositions émises par les députés qui pilotent les groupes de travail sur les conditions de détention en France. Présentés mercredi 21 mars en commission des lois, leurs travaux pointent le déficit d’activités en prison~: moins de 30~% des détenus ont eu accès à une activité professionnelle en 2016, contre 43,2~% en 1999. Cette situation résulte de la surpopulation carcérale, du caractère inadapté des locaux et du manque de qualification des détenus. Dans ce contexte, les députés Philippe Gosselin (LR) et Laurence…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform