Le juriste Jean-Marie Luttringer préconise la création d’un droit effectif et opposable de la transition professionnelle en remplacement du CIF

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 19 avril 2018.

Alors que l'avant-projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » prévoit la suppression du Cif [Congé individuel de formation]]– intégré au compte personnel de formation – la nouvelle organisation juridique devra apporter «~des garanties au moins égales, de préférence supérieures à celles de l’ancienne~». C'est ce qu'écrit le juriste Jean-Marie Luttringer dans une [chronique publiée ce mois d'avril sur le site de JML Consulting. Le consultant dresse un bilan positif du congé individuel de formation, fondé sur l'initiative individuelle, qui, depuis sa mise en œuvre effective en 1982 «~a démontré son utilité tant économique que…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor