L’enseignement supérieur, moteur de l’alternance (étude Apec)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 10 avril 2018.

L’Apec consacre une Étude de l’emploi cadre à l’alternance dans l’enseignement supérieur. En dépit d’une image encore liée aux métiers faiblement qualifiés, il apparaît que son développement bénéficie aux bac~+2 et plus. Un meilleur fonctionnement du triptyque alternant/organisme de formation/entreprise est souhaité. Développement des filières d’études L’étude de l’Apec constate d’abord un élargissement de l’alternance à l’enseignement supérieur. La hausse de l’apprentissage observée en 2016 (+~1,9~%) est ainsi essentiellement due aux embauches d’apprentis de niveau bac~+2 ou plus. De même, la hausse des contrats de professionnalisation a avant tout bénéficié aux niveaux I à III. Plus de 50~% des bac~4/+5…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform