L’université Bretagne-Loire expérimente des salles de classe dédiées à l’innovation pédagogique

Par - Le 24 octobre 2018.

Trois salles d’innovation pédagogique ont été inaugurées récemment sur les campus des universités de Nantes, d’Angers et du Mans. Mobilier modulaire et outils numériques doivent permettre d’y expérimenter de nouvelles pratiques d’enseignement et de les diffuser.

Travail en réseau

Surnommées « salles Pixa », du nom du projet régional dans le cadre duquel elles ont pu être financées [ 1 ]Le projet régional Pixa (projet innover, expérimenter et accompagner) s’inscrit dans le cadre du volet numérique du contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020., les trois salles d’innovation pédagogique sont pilotées par l’Université Bretagne-Loire [ 2 ]La communauté d’universités et d’établissements (comue) université Bretagne-Loire fédère 7 universités, 14 grandes écoles et 4 organismes de recherche de Bretagne et Pays de la Loire. qui les met à disposition de l’ensemble de la communauté éducative de ses établissements membres. « L’idée est la mise en réseau de ces trois espaces, afin de mutualiser les différentes pratiques pédagogiques innovantes qui y auront été menées, de montrer ce qu’il est possible de faire, et d’ensuite pouvoir envisager la création de nouveaux espaces », détaille Annette Gourvil, responsable du service de pédagogie et d’innovation de l’université Bretagne-Loire dans un entretien accordé au Quotidien de la formation.

Tables à roulettes et écrans tactiles

Si leur inauguration officielle s’est faite cette rentrée, les trois salles ont été ouvertes et sont opérationnelles depuis début 2017. « Toutes ont été installées dans des bibliothèques universitaires, qui offrent un espace assez grand et des horaires d’ouverture plus larges », précise Annette Gourvil. Les équipements laissent une large place au numérique avec la mise à disposition, selon les universités, de vidéoprojecteurs, d’écrans tactiles, de tablettes, d’ordinateurs ou de caméras. Les salles sont toutes équipées d’un mobilier modulaire : tables, chaises et pupitres montés sur des roulettes permettant de les déplacer facilement. « L’idée est que l’enseignant ne soit pas forcément en posture de cours magistral mais qu’il puisse adapter la configuration de la salle selon ses besoins », explique Annette Gourvil.

Capitaliser les bonnes pratiques

Pour accompagner les utilisateurs des salles, trois ingénieurs pédagogiques recrutés par l’université Bretagne-Loire ont également été affectés à chacun des espaces. Ils sont chargés de l’animation, de la gestion des salles et de l’accompagnement aux nouvelles pratiques pédagogiques. « Cela se passe souvent en plusieurs temps : une prise de connaissance autour de la problématique de l’enseignant, puis la découverte et la prise en main de la salle, avant un travail sur le cours dans sa globalité », décrit Annette Gourvil. Les trois ingénieurs pédagogiques ont aussi pour mission de diffuser et de valoriser les pratiques, notamment par la réalisation et la retranscription d’entretiens menés avec les enseignants. Ils seront ensuite diffusés sur le site de l’établissement ou sur le site du service de pédagogie et d’innovation de l’université Bretagne-Loire.

Notes   [ + ]

1. Le projet régional Pixa (projet innover, expérimenter et accompagner) s’inscrit dans le cadre du volet numérique du contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020.
2. La communauté d’universités et d’établissements (comue) université Bretagne-Loire fédère 7 universités, 14 grandes écoles et 4 organismes de recherche de Bretagne et Pays de la Loire.

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia