La CFTC « s’étonne » des propos de Muriel Pénicaud sur la suppression du congé individuel de formation

Rédigé par . Publié le 28 mai 2018. Mis à jour le 12 mars 2019.

La confédération française des travailleurs chrétiens a exprimé son « étonnement » devant les propos de la ministre du Travail Muriel Pénicaud concernant la suppression du congé individuel de formation (lire aussi notre article).

Devenir des Fongecif

« Répondant à une question sur la suppression du CIF et ses conséquences quant aux devenir des Fongecif et de leurs personnels, la ministre a jugé bon d’attribuer l’initiative aux partenaires sociaux », a relaté la CFTC dans un communiqué diffusé vendredi 25 mai.

Feuille de route

Et d’ajouter : « En effet, selon la ministre, c’est l’ANI du 22 février 2018 qui a remplacé le CIF par le CPF de transition professionnelle. C’est pour le moins faire preuve d’amnésie en oubliant de rappeler que les partenaires sociaux ont été contraints par une feuille de route pour négocier. C’est oublier également les déclarations de la ministre avant même l’ouverture de la négociation, lesquelles déclarations annonçaient déjà la disparition du CIF ».

Philosophie

Selon la confédération, « en négociant l’ANI les partenaires sociaux ont tout fait pour conserver la philosophie du CIF en lui substituant un CPF de transition professionnelle administré par les Fongecif conformément à leurs compétences jusque-là reconnues ».

Enfin, toujours selon la CFTC, la décision de reprendre le CPF de transition professionnelle sans conserver les Fongecif comme opérateurs dédiés incombe à la seule ministre.

Centre Inffo vous conseille également