La réforme du bac professionnel s’est accompagnée d’une baisse du flux d’apprentis

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 09 juillet 2018.

La part des bacheliers professionnels a nettement augmenté suite à la réforme opérée en 2019. Mais le passage d’un cursus en trois ans au lieu de quatre auparavant et la disparition du BEP en tant que voie de formation se sont aussi accompagnés d'une baisse des effectifs d’apprentis. C’est ce que révèle l’enquête publiée début juillet par le Cereq. Réalisée en 2016 auprès des personnes sorties de l’enseignement professionnel secondaire en 2013, c’est la première étude permettant d’analyser la situation des détenteurs du bac pro rénové [[L’entrée sur le marché du travail des jeunes de la voie professionnelle rénovée, Bulletin…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor