Le ministère du Travail accélère le calendrier de la réforme de l’apprentissage

Véritable «~pivot du système~» de la réforme de l’apprentissage, l’établissement des coûts au contrat est considéré comme «~une urgence absolue~» par le ministère du Travail. Une note de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) doit être envoyée sous peu à tous les acteurs concernés afin de préciser le calendrier et le cadre des mesures réglementaires liées au nouveau modèle de financement de l’apprentissage. Les branches professionnelles sont invitées à déterminer leurs coûts au contrat d’ici le 1er février 2019.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 12 octobre 2018.

«~Un objectif ambitieux mais pas impossible~» selon l'entourage de la ministre du Travail arguant que la métallurgie, le bâtiment ou encore de l'automobile ont déjà bien avancé. France Compétences se donnera un mois pour vérifier la cohérence et la «~robustesse~» des propositions faites par les branches. Restera ensuite un autre mois pour que celles-ci, le cas échéant, revoient leur copie à partir des recommandations de l'instance nationale. Passé ce délai et, si nécessaire, l'État interviendra. L'objectif est clair; «~au plus tard le 1er avril, tous les coûts au contrat devront être fixés~», affirme t-on rue de Grenelle. Garantie de financement…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également