Le haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi « invite les acteurs à nouer des partenariats et à se regrouper pour répondre aux appels à projets »

Le plan d’investissement dans les compétences (Pic) entre de plain-pied dans sa phase de déploiement. Le rythme s’accélère et l’année 2019 marquera une étape-clé dans sa mise en œuvre. Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, Jean-Marie Marx fait le point, pour Le Quotidien de la formation, sur les avancées des appels à projets et la signature des pactes régionaux. Les candidatures aux programmes de ce grand plan d’investissement doté de 15 milliards d’euros sur cinq ans sont nombreuses. Mais les critères sont très sélectifs. «~Nous sommes exigeants dans l’examen des projets. L’objectif est d’impulser de nouvelles approches.~»

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 05 décembre 2018. Mis à jour le 05 décembre 2018.

Le haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi ne s'en cache pas. Il veut faire du Pic un levier de transformation des dispositifs à destination des publics les plus éloignés de l'emploi. «~Les programmes du Pic sont pluriannuels et évolutifs. Nous avons donc la durée pour engager les transformations.~» Le caractère innovant des outils de pilotage et des parcours de formation est examiné de près par le jury des appels à projets constitué de quinze personnalités indépendantes. Engagement financier des Régions Les pactes régionaux qui mobilisent au total 52~% des crédits du Pic -- 1,5 milliard d'euros en 2019…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également