Le groupe parlementaire Nouvelle Gauche redoute les effets de la réforme de l’apprentissage sur les CFA des petits bassins d’emploi

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 13 juin 2018.

Alors que débutait lundi 11 juin 2018 l'examen du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel en séance publique de l'Assemblée nationale, les députés du groupe Nouvelle Gauche ont rappelé leur opposition lors d'une conférence de presse. Qu'il s'agisse de l'apprentissage, de la formation professionnelle ou de l'assurance-chômage, ils disent craindre «~une loi qui prétend libérer les individus mais qui libère les marchés~» (Boris Vallaud). 200 amendements ont été déposés. CFA menacés Sur l'apprentissage, c'est d'abord Boris Vallaud qui dénonce ce que son groupe prévoit comme une «~marchandisation~» de l'alternance. «~Aubaine pour les CFA privés, le…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor