Opérateurs de compétences : « L’objectif est vraiment d’avoir des champs cohérents » (rapport Marx-Bagorski)

Dans un entretien accordé vendredi 7 septembre au Quotidien de la formation, Jean-Marie Marx et René Bagorski précisent la ligne de conduite qui a animé leur mission sur les opérateurs de compétences. Ils soulignent le souci de « cohérence » qui a présidé à la définition du périmètre d’intervention des nouveaux organismes. Et si la réduction de moitié du nombre d’opérateurs peut surprendre, les rapporteurs se défendent de toute radicalité : «~le nombre n’était certainement pas la préoccupation première~», assure Jean-Marie Marx.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 10 septembre 2018.

La volonté d'aboutir à «~des champs cohérents construits à partir d'une approche proximité et compétences, métiers~» a guidé les choix des deux rapporteurs, Jean-Marie Marx et René Bagorski, pour proposer le champ d'intervention des opérateurs de compétences appelés à remplacer les Opca . C'est d'ailleurs ce souci qui, souligne le haut-commissaire aux compétences, les a conduit à proposer des opérateurs de taille très variable. Et si le découpage proposé par les rapporteurs n'a pas vocation à s'imposer, René Bagorski en défend la pertinence. «~Il serait dommage, sous prétexte de gouvernance ou d'enjeux particuliers, de se retrouver à 12, 13 ou…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor