Projet de loi « avenir professionnel » : les Opca du « hors-champ » veulent garder la main sur le CPF de transition et le conseil en évolution professionnelle

Les quatre Opca ne relevant pas du champ de régulation interprofessionnelle de la formation professionnelle et donc non signataires de l’accord national interprofessionnel (Ani), se sentent oubliés dans la réforme engagée par le gouvernement. Lors d’une conférence de presse organisée par l’Afdas , le Fafsea, Unifaf et Uniformation mercredi 27 juin, ces Opca dits «~hors champ~» se sont notamment exprimés sur la manière dont le projet de loi «~pour la liberté de choisir son avenir professionnel~» pourrait selon eux impacter leurs activités.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 29 juin 2018.

L'inquiétude était palpable autour de la table, au siège parisien de l'Afdas. «~Nos organismes opèrent dans les secteurs de la culture, de l'agriculture et de l'économie sociale et solidaire. La spécificité de nos métiers est historiquement reconnue. Nous représentons plus de 3 millions de salariés. Pourtant, nous n'avons pas le sentiment d'être entendus par le gouvernement. Nous avons adressé mi-juin un courrier commun à la ministre du Travail resté, à ce jour, sans réponse~», explique, en préambule, Angeline Barth, présidente de l'Afdas, l'Opca de la culture, de la communication et des médias. Exclus du CPF de transition L'amendement confiant le…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également