Projet de loi avenir professionnel: un amendement gouvernemental clarifie les missions des chambres consulaires en matière d’apprentissage

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 31 mai 2018.

Ébranlées par la perte de l’enregistrement des contrats d’apprentissage, confié aux futurs opérateurs de compétences (anciens Opca), les chambres de commerce et d’industrie territoriales, les chambres de métiers et les chambres d’agriculture ont réagi et fait valoir leur expertise auprès des parlementaires, et du gouvernement. Elles ont obtenu satisfaction, comme nous l’indiquait le président de l’APCMA Bernard Stalter le 2 mai. L’adoption de l’amendement du gouvernement AS1463 au projet de loi avenir professionnel par la commission des affaires sociales le 29 mai, rétablit les chambres consulaires dans la plus grande partie de leur rôle dans l'apprentissage. Défendu par la rapporteure…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform