La délicate appropriation de la réforme par les responsables formation (Université d’hiver de la formation professionnelle)

Simplification du système de l’apprentissage, réallocation des contributions versées par les employeurs, autonomie des salariés dans l’évolution de leurs compétences… La réforme réinterroge les employeurs sur leurs stratégies, leurs investissements et leurs pratiques en matière de formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 08 février 2019.

Le temps est venu pour les entreprises de mettre en musique les dispositions de la loi «~avenir professionnel~». Cette nouvelle partition leur offre des opportunités. Mais elle soulève aussi des questions voire des craintes. Plusieurs responsables de formation ont exposé leurs points de vue lors d’une table ronde organisée le 1er février dans le cadre du Club Entreprise de l’UHFP 2019. Sur le plan financier, deux mesures bousculent les habitudes des employeurs. Une partie de leur contribution (1,532 milliards d'euros en 2019) est désormais allouée au plan d'investissement dans les compétences (Pic) qui cible les demandeurs d’emplois peu qualifiés. «~Un…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform