Opco, une « identité juridique ambiguë » (Jean-Marie Luttringer, Arnold Brum)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 28 février 2019.

«~À l’image de la métamorphose du dieu hindou Vishnou qui renaît sous la forme d’un avatar~», les Opca (organismes paritaires collecteurs agrées) renaissent, avec la loi du 5 septembre 2018, sous la forme d'Opco (opérateurs de compétences). Or, «~les transmutations successives, dont ils sont issus, leur confèrent une identité juridique pour le moins ambigüe~». Dans une chronique publiée ce mois de février sur le site Internet de JML Conseil, les consultants Jean-Marie Luttringer et Arnold Brum se penchent ainsi sur l'«~ADN juridique~» de ces nouveaux acteurs, pointant les sources de malentendus. Une tutelle étroite de la puissance publique L'ambiguïté, écrivent-ils,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters